Créer mon blog M'identifier

J'ai peur du définitif!

Le 20 juin 2016, 11:54 dans Humeurs 10

Définitivement vrai, j'ai peur des mots "pour la vie" ou encore "irréversible"!

C'est simple, autant je trouve joli un tatouage et que je peux jouer avec ceux qui sont éphémères autant je ne voudrais jamais en avoir un pour toujours sur ma peau!

J'ai peur du définitif depuis quelques années désormais, comment est-ce arrivé, je ne sais plus, mais je sais que c'est là, que je ne peux lutter contre cet état de chose qui fait battre mon coeur précipitamment, me donne des sueurs froides et me fait vaciller! Oui à ce point là!

Je n'ai pas à réfléchir, juste à suivre mon instinct, si j'ai peur tout à coup de la chose en question c'est que ce n'est pas pour moi, peu importe si c'est bon pour mon amie, j'ai toujours procédé ainsi et je sais que cela me convient très bien.

D'ailleurs je me souviens d'une séance chez le coiffeur après un épisode douloureux de ma chère existence, je voulais me faire une permanente pour me boucler les cheveux, seulement voilà qu'arrivée au bac,  j'ai ressenti comme un suffoquement, oui quand elle a commencé à me laver les cheveux pour appliquer le produit, je précise que ce n'était pas dû au produit suffoquant qui permanente les cheveux! Non mais à mon ressenti, j'ai fait appeler la coiffeuse d'une voix fébrile pour lui dire que j'avais changé d'avis!

Elle n'a pas voulu en démordre, j'aurais dû mordre...ses mains! J'aurais pu, je vous le jure, quand je suis dans cet état de peur j'oublie que je suis un être humain! Quoi? C'est comme ça, je suis mal, en sueur ou pas, les jambes flageollantes, je flippe, il en va de tout mon être, ce n'est pas un malaise anodin! Simplement les coiffeurs ne connaissent pas ce mal qui s'appelle la claustrophobie de celui qui ne veut pas du semi-définitif sur sa tête!!

Donc cela me fait dire que si je ressens un seul malaise, un infime frémissement de fébrilité intérieur, je fuis, l'irréversible est mon ennemi, il faut qu'on me rassure, qu'on me dise que je pourrais toujours faire autrement si je n'aime pas, ce qui n'empêche pas mon coeur de se serrer mais ça apaise les trépidations de ce coeur qui s'emballe pour un rien, comme si il en allait de ma vie! Faut le croire puisque je suis ainsi faite!

Il doit bien avoir une raison pour que chez moi le mot définitif déclenche tout un chamboulement qui passe par le coeur pour toucher la raison!

Et pourtant la vie est essentiellement faite de faux définitifs et de vraies fins qui me font pleurer et rire parfois, quand je crois le danger écarté.....définitivement....et qu'il revient pour mieux m'engloutir!! Tellement que je doive m'arrêter de courir pour lui échapper et reprendre mon souffle en me disant, ce n'est pas vrai, ce n'est pas vrai, ce n'est qu'un rêve, (oui comme Alice!) rien n'est vrai et rien ne peut m'arriver!

Oui, je la vis au jour le jour, cette situation là mais j'aime à penser également que je suis sauvée par le gong! Mais oui rien n'est définitif sur cette terre, rien, absolument rien! Le bon hélas, comme le mauvais, tant mieux!

A bien réfléchir, le définitif c'est nous qui le faisons exister, c'est en nous qu'il demeure lorsque l'on promet la fidélité à toute épreuve et pour la vie entière et si nous aimons croire en lui c'est parce qu'il nous promet en quelque sorte l'éternité dans cette vie, oui le définitif est si ....engageant et si....définitif qu'il en devient séduisant!

Cependant rien n'étant définitif ....il est toujours temps de commencer à vivre et jamais trop tard pour tout!

Oh oh! J'ai découvert une pépite là, je vais sauter partout comme un kangourou je crois tant je suis regonflée à bloc, il m'en faut peu pour être...folle!

Je l'avais oublié!

 

La vie est belle....

Le 19 juin 2016, 15:49 dans Humeurs 8

...Quand on est d'accord avec elle!

Voilà la phrase qui m'a scotchée ce matin derrière un Pancol! Katherine du prénom!

La vie est belle quand on est d'accord avec elle!

Et si d'un premier abord je suis bien d'accord avec sa phrase, ensuite à bien réfléchir j'ai eu envie de mordre pour toutes les fois où je me suis tordue les pieds, pour toutes les fois où j'ai eu mal à en crier, pour toutes les douleurs non physiques qui m'ont tordu les boyaux plus que tout et qui n'étaient pas de mon fait, je crois.

Pour tous ces maux qui nous broient notre joie de vivre justement et nous font "croire" que la vie n'est pas si belle mais bel et bien affreuse à certaines heures lorsque je ne comprends pas tout, que je suis sens dessus dessous!

Que je me sens abandonnée par tous ceux qui m'ont fait croire un matin que je comptais et que ma vie elle même, me semble une étrangère et que je ne me reconnais plus, que tout autour de moi me paraît hostile et cruel, pour tous ces maux indicibles et inguérissables dans l'heure.

Non pour sûr que je sois d'accord ou pas avec elle, la vie peut ne pas être belle à mes yeux à certaines heures...à moins que...gisant dans un sale état je sois d'accord avec ce qui m'arrive et que je me dise, sans être béate, que la vie est belle malgré tout!!!

Oh my god! Il me faudrait être véritablement une force de la nature, malléable comme de la pâte à modeler et soumise, voilà bien ce que je ne puis être hélas! Ou bien alors je n'ai pas compris le sens de la phrase!

Je reprends!

La vie est belle quand on est d'accord avec elle.

On est bien d'accord? Oui quand même un peu, comme si on nous donnait une ultime chance d'aimer pour toujours, j'aime aimer .....malgré les défis du temps, les indifférences de ceux dans les mains desquels on avait déposé notre coeur, sous la douleur du manque qui nous fait ployer un instant, oui malgré tout çà, j'aime l'idée que la vie mérite d'être vécue pour tout le reste.

Comme en ce moment lorsque je ne peux rien contre toutes les tornades qui me tombent dessus et que tour à tour emportée par elles tel un bâton sur les flôts, je les accepte comme un tour de manège oui une montée d'adrénaline, à la façon d'un looping!!

Dans ces moments là, lorsque je me réveille je salue la lumière du soleil qui fait resplendir mon île, faisant ressortir ses plus beaux contours, depuis la couleur changeante de ses montagnes jusqu'au scintillement de l'océan au loin...Je ne me lasse pas de l'admirer ces jours ci, la mer, son reflet n'est autre que l'humeur du ciel et cela reste un miracle pour moi!!

Alors oui je célèbre la vie malgré le tumulte qui m'habite, oui mille fois oui et je suis en accord avec elle dans le sens où je ne peux que me laisser porter par elle, je n'ai pas d'autre choix que la patience et je fais corps avec elle, pour qu'elle me berce et me conduise là où elle sait être le meilleur pour mon apprentissage, pour mon expérience ici et le but qui devra en être le résultat mais...il y a un mais, non?

Si, comment toute chiffonnée par ma vie que je suis, pourrais-je ne pas être lucide tout en la trouvant belle, parce que oui j'avoue mon amour immodéré pour la vie, ma capacité à voir que le bon côté des choses, à chérir les demains comme autant de promesses auxquelles je ne veux que croire, auxquelles j'ai décidé de croire mais je sais aussi que tout en la trouvant épatante, éblouissante, époustouflante, elle est capable de me faire voir de toutes les couleurs!

Peut-être que c'est ainsi qu'il me faut la voir, elle est plurielle et belle, si je sais l'accepter comme telle, c'est une partenaire qui en impose et me veut docile certains jours, parce qu'elle le vaut bien?

Peut-être bien que Pancol a raison après tout.....

Et l'étincelle?

Le 15 juin 2016, 08:45 dans Humeurs 10

Oui la petite étincelle qui fait toute la différence?

Où se niche-t-elle en ce moment, je la cherche partout, je la veux de tout mon être!

Parce que lorsque on a traversé des marécages sans fin pendant des lunes, vient un jour où l'on sait que toute la différence réside dans l'étincelle qui recréera le plaisir de vivre en nous,  qui nous fera battre le coeur et nous fera trembler comme pour un premier rendez-vous, quoique moi je n'ai pas le souvenir d'avoir jamais tremblé pour un premier rendez-vous!

Par contre je me souviens de l'instant de grâce, de la parenthèse enchantée qui enveloppe deux coeurs qui se sont reconnus et battent à l'unisson, oh oui, cet instant là, qui crée la magie du moment et d'où jaillit la fameuse étincelle!

Une étincelle, il suffit juste d'une étincelle!

Ce peut-être un appel qui va me rendre folle de joie, alors que dernièrement les appels fous se font rares ou encore un ciné ou un déjeuner impromptu avec une amie que je n'aurais pas vue depuis longtemps, peu m'importe pourvu que l'étincelle soit!

Comme lorsque je fais du sport sans regarder ma montre, que le temps me sourit et que je lui montre ma joie! L'étincelle est en moi dans ces moments là, je la fais vibrer selon mon ressenti et je la sens m'habiter et me transporter tellement....

Que sous son impulsion, je vole!

Sans l'étincelle je crois que je ....m'éteindrais! C'est aussi simple que cela, l'étincelle c'est l'amour que je porte dans mon coeur pour ma vie avant toute chose, c'est elle qui me permettait de jouer à la marelle en volant vers le ciel alors que je n'avais que l'âge de l'enfant que j'étais, qui me faisait croire en un demain plus magique et plus merveilleux qu'hier et aujourd'hui, qui me tendait l'espoir comme ultime refuge.

L'espoir de rire même pendant les pleurs, comme le timide rayon de soleil perce et brave les intempéries pour nous rappeler les couleurs du temps, l'espoir de continuer avec élan alors que le courage me manque à certaines heures et que le désespoir rôde tel un loup qui guette sa proie!

L'étincelle m'est essentielle, elle est mon ressort qui me permet de rebondir, ne riez pas, j'ai besoin de rebondir, je me vois ainsi, montée sur ressort prête à jaillir des starting block comme toute marathonienne de la vie, comme toi, lui et l'autre là bas, non?

Si, nous sommes tous des marathoniens  de notre vie nous préparant jamais assez à notre goût à ses farces et attrapes, ses exams et évaluations surprises!

C'est pour tout cela que l'étincelle est mon joker en toute occasion, après avoir dramatisé et m'être affolée, après la panique et les palpitations de frayeur, vient toujours l'exaltation dûe à l'étincelle, ces papillons qui me font frémir de joie à l'idée qu'elle est à jamais ma seconde....chance?! Ma danse improvisée, ma surprise partie jusqu'au petit matin, ma folle jeunesse pour toujours!

Oui à jamais!

 

Voir la suite ≫