J'ai beaucoup appris à danser sous la pluie ces dernières années forcément  j'en suis transformée, presque trop lavée je devrais dire, la vie nous change malgré nous mais par contre je me pose toujours autant de questions...

Et celle-ci me revient sans cesse,  c'est quoi la vraie vie, pas seulement l'expression, mais la vraie vie dans la vie quoi, et aussi pourquoi aujourd'hui on parle de vraie vie? Il y en a t-il de fausse? Une vie vraie dépouillée d'attraits, criante de vérité en coulisses et une autre que je peux dévoiler?

Ou bien le virtuel a fait voler la vraie vie dans le décor et depuis on préfère préciser que voilà dans la vraie vie...Je ne sais mais je me pose des questions sur la mienne de vie, pour de vrai je veux dire!

Ma vie est-elle intéressante ou bien je veux qu'elle soit intéressante auquel cas je la rendrais intéressante avant de vous la tendre en photos ou par écrit, voire l'exhiber,  peu importe...Alors oui c'est quoi la vraie vie?

C'est une vraie question d'aujourd'hui à mes yeux, nous conjuguons à toutes les personnes le verbe embellir, en tout temps et moi je me rends compte d' une chose, ma vie reste sacrée, si je mens à son sujet, je vais en enfer, pour de faux justement mais j'ai l'impression qu'après elle prend sa revanche, enfin moi je ne m'y risque pas parce que j'ai du respect tout simplement pour ma vie!

Oui c'est aussi simple que cela, je crois.

Je ne peux pas la parer, c'est elle qui me pare de mon vécu, elle me guide en fait, lorsque je ne sais plus du tout où me diriger je prie tout bas pour savoir quoi faire et parfois je m'adresse à elle, je choisis le meilleur lorsque je fais cela, elle seule sait, désormais plus que jamais je décide que oui elle sait pour moi et pourtant ce ne fut pas si simple de le reconnaître.

Souvent on croit que l'on a sur elle prise, on pense que nous la maîtrisons cette vie qui nous donne tantôt de la joie tantôt des frayeurs et des larmes, mais c'est bien elle qui nous anime je crois, je ne sais pas, je crois fermement qu'elle ne peut être que vraie moi. Danser sous la pluie de ma vie m'a appris à aimer la pluie et à me dire surtout qu'un arc-en-ciel de bonheur m'attend peut-être qui sait? Je crois aux arc-en-ciel, je vous l'avais déjà dit?

Je suis peut-être réductrice mais oui, la vraie vie est celle que j'ai depuis toujours, c'est bien celle ci, elle me couvre de présents parfois comme cet échange entre vous et moi ici, elle me prend par la main à d'autres moments pour me dire qu'il faut la vivre et non plus l'écrire seulement, qu'il me faut décrocher alors que je ne pensais pas pouvoir vivre sans cet échange épiscolaire entre nous, c'est qu'elle ne me veut pas dépendante mais libre, elle!

Et pourtant si je suis honnête avec moi, il y a eu des moments où j'aurais voulu échapper à cette vraie vie là et lui insuffler du peps avec quelques effets spéciaux qui l'auraient quelque peu édulcorée,  boostée pour me faciliter certains sauts d'obstacles tout comme j'aurais eu besoin de laisser mes mots se déverser ici pour travestir la vérité quelquefois et me faire croire que la vraie vie est celle que je raconte et non plus celle qui se fait tyran à ses heures avec moi!

Pendant que cette vraie vie là me ballote depuis de longs mois où je me contente d'elle, sans venir m'écrire ici pour me sauver de son froid-chaud, sans oser mettre des mots sur mes ressentis sous ses soubresauts, je lis partout "dans la vraie vie" ce serait moins ci ou ça et du coup je me tourne vers elle et j'ose enfin la regarder dans les yeux...

Est-elle palpitante cette vie qui m'anime? Qui a envie de lire ses pérégrinations si dignes de moi mais non pas dignes de mission impossible? C'est très lucide comme raisonnement mais qui a encore envie de lucidité dans ce monde de brutes là?

Tout est fait pour être vu sur Insta ou être posté sur Facebook, je ne dis pas que ce n'est pas la vraie vie mais je vais faire un réajustement pour imager tout ce que je dis....

Lors du mariage de ma fille récemment je n'ai pas pris de photos, oui je l'avoue, pas de photos du tout, occupée à vivre l'instant présent, à savourer la lumière du jour qui déclinait dans la fraîcheur de la fin d'après midi alors qu'il avait fait chaud toute la journée, à ne pas rater une seule fois la vue de ma fille toute à son bonheur, oui occupée à être moi, tout à fait alors que la veille encore j'étais éparpillée par un imprévu de santé dont seule ma vie a le don, j'ai décidé sans me concerter de me contenter de vivre! De palpiter, de sentir battre mon pouls en direct!

Voilà la vraie vie je crois, moi seule sais si ma vie est belle ou triste ou mal en point quelquefois, souvent, moi seule cela concerne en tout cas, ma vie ne connait que moi, elle ne demande des comptes qu'à moi dans tous les cas, tout comme l'amour que je lui porte n'engage que moi!

C'est un pas de danse entre elle et moi, depuis ma naissance jusqu'au bout, je me vois donc mal lui faire faux bond, je ne sais pas si elle est bien ou pas, elle ne me demande pas mon avis, elle agit je dirais, elle dirige, elle joue un seul rôle si je puis dire, le chef d'un orchestre dans lequel il m'arrive d'être seulement à la place prévue par elle, je participe et c'est tout et à d'autres moments je suis soliste, l'héroïne de ma vie, mais la gloire est éphémère avec elle, je tiens à le préciser!

Je crois que c'est elle qui compte, telle qu'elle est .... à mon image. Vraie!