Ecrire pour ne pas penser ou alors pour comprendre le sens de ma vie, pour puiser en moi une force dont j'ignore tout et qui serait ma compagne sur la route ardue qui me conduit là où je vais, bien que je n'en sache pas la destination.

Me donner aux mots, çà je sais faire. 

Sans me poser de questions, sans chercher qui va les aimer mais simplement oublier à travers eux combien la vie reste un mystère à certaines heures lorsque je me dis que décidément je ne comprends pas tout.

Alors je viens m'écrire ici, je viens me ressourcer, je viens me rassurer, si les mots existent et que je connais le chemin qui mène à eux rien de grave ne peut vraiment m'arriver, eux seuls savent me révéler ce que j'ai besoin de savoir car  le mot est vrai c'est un être vivant, écrire c'est vibrer, trembler, parfois ne plus respirer tant ma vie parle à travers eux.

Ecrire pour ne pas penser que tout est faux, que la société aux pieds d'argile impose ses diktats sans se pencher sur nos différences, des êtres égaux mais différents parce que uniques et distincts. Mes différences me conduisent aux confins de mon existence là où je ne suis plus personne mais âme, là où les jugements des uns et des autres sur ma vie ne m'atteignent plus parce que parvenue à cet endroit, je touche du doigt ce que je suis venue faire ici.

J'ai toujours su qu'on n'y venait pas pour réussir selon les critères de réussite où le travail avait la place de choix mais bel et bien pour raccommoder un passé dont nous avons perdu la teneur et l'importance, un passé dans lequel nous n'avions pas saisi la valeur de l'amour et l'avions bafoué. 

Aujourd'hui quand tout vacille et que je me crois perdue à jamais, il me semble si important d'aimer, comme un souvenir des temps immémoriaux que les événements de ma vie présente réactiveraient. C'est cela, l'amour comme clé de la porte de sortie ou mieux comme précieux sésame.

Mais trouver l'amour sur son chemin comme réponse à tout, n'est-ce pas une utopie, n'est-ce pas hasardeux?? Et si cela était bien vrai que lorsqu'on a tout essayé il nous reste que l'amour, qu'y perdrions-nous?

Tout instinct de domination et de compétition entretenue par la société, voilà ce que nous perdrions!!

Alors oui, écrire pour ne pas penser que quelquefois plus rien n'a d'importance et que tout ce en quoi l'on croyait peut se perdre dans le brouillard des événements d'une vie, étouffé par l'écho de nos incertitudes, de notre désespoir, seul l'amour demeure en nous, comme une lueur à peine visible mais sûre.

Je sais que j'aime à jamais lorsque je traverse les sentiers impraticables de mon existence et qu'à la place de l'amertume je me retrouve telle que je suis, prompte à rire et à aimer la vie sous quelque forme qu'elle se présente à moi.

Et alors il m'arrive comme en ce matin d'incertitudes de me demander comment parler d'amour à ceux qui ne croient pas en lui parce qu'ils ne le connaissent pas et que l'amour à leurs yeux reste un mystère négligeable? Peut-être en les aimant malgré eux, voilà le plus difficile...faut-il aimer les défis?!