Je baise vos mains en signe de respect pour la mission que vous avez accepté en mon honneur, oui vous, qui endossez ici le rôle sacré de mes parents.

Vous qui ne me comprenez pas toujours, nous sommes ici pour que l'Amour soit, je vous le rappelle parfois mais ni l'un ni l'autre vous ne semblez m'entendre.

J'ai tenu à être l'actrice principale de ma vie et vous ne me le pardonnez pas, vous eussiez préféré que je sois à votre service m'avez-vous laissé entendre, pourtant nous venons tous ici pour une raison précise, nous grandir  à travers les épreuves et que l'amour agisse en guérisseur de nos âmes. Non? Moi je crois obéir à une voix intérieure qui me guide et me met hors d'état de nuire à quiconque , comme une réminiscence d'un ailleurs d'où nous venons tous.

En dehors de nos bagarres de mots, aucun acte faux n'est à me reprocher mais vous ne guettez que mes épreuves, vous ne voyez que mes manques, attention ai-je envie de vous crier, regardez comme la vie ici nous tend un piège à tous, pour mieux nous diviser et vous éprouver, vous comme moi.

Vous agissez selon votre conscience comme beaucoup d'entre nous et je le respecte tout à fait, pourtant je vous entends me remettre en question incessamment cependant que contrairement à vous, j'agis en mon âme tout d'abord et en conscience ensuite!

Je n'ai pas le culte du matériel, depuis toute petite je scrute le ciel et j'observe les humains dont je fais partie bien sûr, le temps d'une vie et si, souvent je n'ai pas compris votre grand intérêt pour les apparences sous toutes ses formes ici, si souvent j'ai cru lire dans vos regards, dans vos dires que décidément vous ne me reconnaissiez pas comme une des vôtres moi je vous aime sans jugements.

Simplement je tiens  à me rester fidèle, à ne pas céder sous les pressions diverses de cette vie terrestre lorsque je crois savoir ce qui est bon instinctivement pour moi. Ne jamais dévier ni céder est une de mes devises, si je crois reconnaître les fanions du plan conçu pour moi et avec moi de là haut, je vais vers eux, et vous en faîtes partie ne vous en déplaise!

Oui je baise vos mains en signe de reconnaissance parce que l'inéluctable n'est jamais trop loin, il emprunte la forme de cet ultime voyage qui nous conduit tous à l'orée de la grande vallée où nos guides nous attendent pour nous éclairer vers le chemin de la renaissance, chemin que nous avons cru traverser bien des fois sur cette terre, que nous avons cherché longtemps car...

Bien des fois, le sens donné à notre vie ne nous a pas satisfait, parce que nous avons cherché à tout prix un sens à cette vie sur terre jusqu'à nous perdre dans ce voyage si harassant, parce que non l'Amour ne nous a pas comblés bien au contraire, ce ne pouvait être lui la réponse c'en était si facile!! L'argent, la réussite peut-être mais l'Amour, késaco?

Et c'est ainsi que vous mes parents et moi l'enfant,  nous n'avons pas emprunté le même langage ni les mêmes chemins, de tolérance, de respect et d'humilité que j'ai choisis au nom de l'Amour en mon âme et conscience cependant que vous, sûrs de vos idéaux et de vos croyances, vous attendiez le moindre croche-pied de ma vie pour approuver ma défaite. 

Alors? Je voulais vous dire que je comprends et vous pardonne vos errances et vos illusions aveuglantes qui vous ont conduits loin de nos promesses et que quoiqu'il arrive dans l'avenir je serai là pour vous, seul l'Amour demeure à mes yeux puisque rien n'est vraiment personnel ici, si? Mais non , tout dépend comment j'accepte ma vie, si elle veut me faire croire que vous êtes ainsi alors que vous êtes simplement déguisés afin de servir ses desseins, la donne est changée dans ce cas là!

Et c'est ici que les quatre accords Toltèques prennent tout leur sens dans ma vie.