Et si c'était mon dernier jour ici?

Aujourd'hui j'ai pensé  à cette phrase, pas vraiment dans le sens before you die mais plutôt dans le sens où l'on me prévient le matin, que voilà c'est mon dernier jour sur cette terre, ce soir tout sera fini! Précisément vers 23h57, oui je n'aime pas trop minuit donc....juste moins trois me parait raisonnable pour une vie particulièrement chargée en rebondissements de toutes sortes!

Alors voilà quoi, c'est ma dernière journée ici, après je tire ma révérence!

Sans réfléchir, comme ça je dirais que vu d'ici et malgré tout ce que j'ai vécu dernièrement, j'aurais fait ma part et aussi que ma plus grande chance aura été de m'avoir eue! Je vous jure, quoi? Vous ne me croyez pas? Puisque je vous le dis, c'est vrai, cette après-midi à la faveur d'une situation qui m'est presque coutumière, je me suis retrouvé à penser à moi ainsi, ma plus grande chance fut d'être celle que je suis, inconsciente et désintéressée mais riche de folies et surtout capable de me remonter le moral toute seule et de me rassurer.

Alors je me suis dit que j'avais tout reçu et même ce que je n'avais pas demandé, mais que dans l'ensemble je pouvais dire que j'avais connu tous les cas de figure et que j'avais assuré, que j'avais plus d'une fois vu le verre à moitié plein ou même débordant! Que cet optimiste qui est un peu ma seconde nature m'aura bel et bien portée dans des situations périlleuses.

Mais oui il faut savoir reconnaître une vie lorsqu'elle est ......complète? Ou encore pleine comme un oeuf? Accomplie peut-être?

Je ne sais pas, un peu de tout cela!

Donc, pour résumer et faire court, si je devais m'arrêter ici en plein voyage, j'allais dire en pleine route, je dirais que j'ai déjà vu bien du pays, pour parler de toutes mes aventures, que j'ai aimé, que j'ai été aimée, que j'ai eu des enfants et ai pu profiter à fond de chaque instant avec eux, que ce ne fut que des instants précieux et vécus au présent pour chacun d'eux, que mes instantanés de vie furent authentiques!

Exactement!

Fière, je me dirais fière de moi, j'ai failli sombrer mille fois comme beaucoup d'entre nous et mille fois comme vous,  je me suis relevée, parfois même après coup, je m'étais dit que j'avais été trop loin, que j'aurais pu ne pas revenir! Oui, fière de moi, j'aurais pu l'être sans férir!

Si tout devait s'arrêter là tout de suite, je pense vraiment que j'aurais eu la vie qui me ressemble finalement, celle qui a su combler mon envie de défis sans répit, ne me lassant jamais, pourvue d'une imagination sans bornes quant à mes aventures et qui m'aura permis de me poser les bonnes questions et surtout de vivre à cent pour cent ce pourquoi je suis venue.

Toutes mes leçons ont été apprises, puis sues et mises en application, je le crois sincèrement, j'ai vraiment fait ma part comme ma vie le voulait, en suivant ses pas et en l'écoutant me parler tout bas de choses dont je ne comprenais pas tout mais le résultat est le même puisque telle que je suis à cette ultime heure, j'aurais retenu la leçon, il n'y a ni échec ni  faute, il y a elle, ma chère vie et moi qui marchons sur le même chemin...