Définitivement vrai, j'ai peur des mots "pour la vie" ou encore "irréversible"!

C'est simple, autant je trouve joli un tatouage et que je peux jouer avec ceux qui sont éphémères autant je ne voudrais jamais en avoir un pour toujours sur ma peau!

J'ai peur du définitif depuis quelques années désormais, comment est-ce arrivé, je ne sais plus, mais je sais que c'est là, que je ne peux lutter contre cet état de chose qui fait battre mon coeur précipitamment, me donne des sueurs froides et me fait vaciller! Oui à ce point là!

Je n'ai pas à réfléchir, juste à suivre mon instinct, si j'ai peur tout à coup de la chose en question c'est que ce n'est pas pour moi, peu importe si c'est bon pour mon amie, j'ai toujours procédé ainsi et je sais que cela me convient très bien.

D'ailleurs je me souviens d'une séance chez le coiffeur après un épisode douloureux de ma chère existence, je voulais me faire une permanente pour me boucler les cheveux, seulement voilà qu'arrivée au bac,  j'ai ressenti comme un suffoquement, oui quand elle a commencé à me laver les cheveux pour appliquer le produit, je précise que ce n'était pas dû au produit suffoquant qui permanente les cheveux! Non mais à mon ressenti, j'ai fait appeler la coiffeuse d'une voix fébrile pour lui dire que j'avais changé d'avis!

Elle n'a pas voulu en démordre, j'aurais dû mordre...ses mains! J'aurais pu, je vous le jure, quand je suis dans cet état de peur j'oublie que je suis un être humain! Quoi? C'est comme ça, je suis mal, en sueur ou pas, les jambes flageollantes, je flippe, il en va de tout mon être, ce n'est pas un malaise anodin! Simplement les coiffeurs ne connaissent pas ce mal qui s'appelle la claustrophobie de celui qui ne veut pas du semi-définitif sur sa tête!!

Donc cela me fait dire que si je ressens un seul malaise, un infime frémissement de fébrilité intérieur, je fuis, l'irréversible est mon ennemi, il faut qu'on me rassure, qu'on me dise que je pourrais toujours faire autrement si je n'aime pas, ce qui n'empêche pas mon coeur de se serrer mais ça apaise les trépidations de ce coeur qui s'emballe pour un rien, comme si il en allait de ma vie! Faut le croire puisque je suis ainsi faite!

Il doit bien avoir une raison pour que chez moi le mot définitif déclenche tout un chamboulement qui passe par le coeur pour toucher la raison!

Et pourtant la vie est essentiellement faite de faux définitifs et de vraies fins qui me font pleurer et rire parfois, quand je crois le danger écarté.....définitivement....et qu'il revient pour mieux m'engloutir!! Tellement que je doive m'arrêter de courir pour lui échapper et reprendre mon souffle en me disant, ce n'est pas vrai, ce n'est pas vrai, ce n'est qu'un rêve, (oui comme Alice!) rien n'est vrai et rien ne peut m'arriver!

Oui, je la vis au jour le jour, cette situation là mais j'aime à penser également que je suis sauvée par le gong! Mais oui rien n'est définitif sur cette terre, rien, absolument rien! Le bon hélas, comme le mauvais, tant mieux!

A bien réfléchir, le définitif c'est nous qui le faisons exister, c'est en nous qu'il demeure lorsque l'on promet la fidélité à toute épreuve et pour la vie entière et si nous aimons croire en lui c'est parce qu'il nous promet en quelque sorte l'éternité dans cette vie, oui le définitif est si ....engageant et si....définitif qu'il en devient séduisant!

Cependant rien n'étant définitif ....il est toujours temps de commencer à vivre et jamais trop tard pour tout!

Oh oh! J'ai découvert une pépite là, je vais sauter partout comme un kangourou je crois tant je suis regonflée à bloc, il m'en faut peu pour être...folle!

Je l'avais oublié!