Je vous reviens avec plaisir aujourd'hui parce que j'ai des choses à vous dire sur l'ordre des choses ou plus exactement, fidèle à moi je me pose des questions sur l'ordre selon la vie, oui dans le sens où la vie connait-elle l'ordre des choses?

Parfois comme en ce moment il m'arrive de penser que l'ordre est un mot et c'est tout et que les choses de la vie ne connaissent pas d'ordre, c'est mon ressenti, mon vécu à moi de ces derniers jours qui m'a fait réfléchir à cela.

Souvent j'entends cette expression, ce n'est pas dans l'ordre des choses, qu'un enfant soit enterré par ses parents par exemple, je sais je ne suis pas très folichonne, ou bien encore que pour bien faire les choses on fait ci ou çà avant et ensuite on fait des enfants, on fait ses études et on passe son permis, on met ses affaires en ordre chez le notaire, on prépare ses obsèques et enfin on a l'autorisation de quitter la scène!

Mais qui a planifié les imprévus dans l'ordre des choses, dans quel ordre ils arrivent ceux là, les surprises de la vie, ce que l'on ne peut prévoir, ces incertitudes qui finissent par devenir des certitudes implacables? Dans quelle ordre les place-t-on?

Et le désordre? Les divorces, les maladies, les intempéries, les catastrophes naturelles ou pas, dans quel ordre et selon quels préceptes et de qui les doit-on? Quelle place la vie va-t-elle nous obliger à lui donner à ce désordre innommable??

Ces derniers mois, j'ai subi un nombre incalculable de désordre dans ma vie ou bien alors pour mettre des mots plus justes sur mon vécu, ma vie a décidé de la place de chaque chose sans me demander mon avis et j'ai dû comprendre très vite que c'était contraire à l'ordre des choses, que rien n'est en ordre selon notre façon de voir et que bien malgré nous, on suivait parfois aveuglément nos ressentis, nos directions redirigées, oui c'est possible, nous suivons sans rien comprendre, sans savoir le but ni même si but il y a!

Le chaos le plus total, je dirais, mais moi je persiste désormais à croire qu'il n'y a pas d'ordre établi et que rien n'est rangé selon notre façon de ranger, que tout est imprévu me semble plus plausible, plus sûr ...si jamais il y a une chose de sûre dans la vie! Et pourtant je suis une ordonnée ou en tout cas, je me vois comme telle, depuis petite sans être une folle de l'ordre, j'ai appris de ma chère maman à ranger mon cartable, oui c'est la première chose qu'on m'ait appris on dirait!

Je me revois guettant ses mains à elle qui comme des oiseaux qui semblent savoir où ils vont, allaient piocher mes vieilleries d'avant hier au fond de ce cartable que je devais chouchouter (le cartable!) d'après elle pour les jeter (les vieilleries!), il n'y avait pas de possibilités de garder une précieuse relique, tout était rangé! Mon imper bien plié trouvait sa place dans ce cartable bourré d'affaires qui fermait si bien avec elle et à peine avec moi!

Repenser à lui ce matin me fait frémir devant l'ordre implacable des choses qui trouvent leur place ici, leur place on m'a dit, une place pour chaque chose est d'ailleurs depuis tout ce temps là mon credo! Et j'ai besoin de cela pour aller bien, oui que tout soit remisé, jeter parfois pour ordonner le tout!

Ma chambre, mes affaires, puis plus tard ma voiture, mon intérieur connaissent mon amour pour l'ordre, le temps que j'y mets  souvent à les placer et replacer mais aujourd'hui je me dis qu'on se rassure grâce à eux, pour ce qui est de moi c'est cela, que tout soit rangé à une place que je trouve exquise pour un objet ou encore que ma voiture soit l'ordre même me fait penser au havre de paix auquel j'aspire depuis toujours et que lorsque je crois l'avoir atteint, m'échappe à nouveau!

Qu'en est-il alors de l'ordre des choses, je me le demande aujourd'hui, n'est-ce pas un leurre?

Péremptoire comme je peux l'être parfois, emportée par mes émotions j'ai envie de dire, oui c'est un leurre, rien n'est dans cet ordre que l'on voudrait immuable quand une vie déjà bien établie se défait sous nos yeux, que tout s'en va et se délite, comme si une main de géant avait tout déplacé pour nous faire une farce, que le cercueil se referme sur la vie en cours et stoppée, que les projets sont engloutis par des séparations probables et que la vie dispose de nous et de nos choses si bien rangées et qui deviennent tout à coup si dérisoires!

Est-ce possible?

Je l'ai vécu et c'est possible, plus rien n'a d'importance parfois devant le chaos de la vie, quand tout est emporté par elle, sous nos yeux, quand tout nous est repris, qu'il n'y a plus de place pour chaque chose, que l'ordre s'efface pour faire place ....au désordre qui trouve sa place soudain comme par enchantement dans votre vie et alors ne subsiste que la survie, comme un dernier sursaut de dignité, l'ordre des choses est remis en question et il me faut trouver un autre appui, un autre doudou.

L'ordre des choses que je croyais établie n'était qu'une sorte de quiétude dans laquelle je me lovais, voilà ce que je crois finalement.

Reviendra-t-elle? Me laissera-t-on la réinventer? 

Et moi? Ai-je encore envie de croire en elle? Quand on croit que tout tient en équilibre et qu'une pichenette du vent fait tout tomber, me laissant éberluée? oui éberluée est le mot!

Et si plutôt la vie me chuchotait le contraire, mais oui une révélation du genre, pardonne toi le désordre puisque tu vis!

Bref j'ai pas fini de rire et de ...pleurer, de vivre quoi!