Donnez-moi la valeur d'une réussite. Quand et à partir de quoi mesure-t-on la réussite d'une vie?

Parfois ce mot réussite m'insupporte à un point que nul ne peut l'imaginer.

Quand au nom de cette sacro-sainte réussite, les repas de famille sont gâchés parce que tel enfant n'obéit pas aux critères de réussite de son clan, qu'il ne réussit pas et qu'on discute des heures de ses mauvais choix, qu'on ne prend aucune considération de cet être qui hier encore était un bébé et qui aujourd'hui est toujours une personne en devenir? Qu'est-ce que donc la réussite à nos yeux?

Est-ce un sens que l'on donne à notre vie? Un but pour ne pas sombrer dans l'angoisse de vivre?

Parce que c'est sûr que si on réfléchit, et moi je vous précise que si j'ai créé ce blog c'est pour réfléchir à plein pot, donc si on réfléchit à la vie, la naissance, l'évolution d'un être pour finir avec sa mort, je vous jure que vous tombez nez à nez avec.....l'angoisse un jour ou l'autre!

Comprendre sa vie et y trouver un sens rien qu'en privilégiant la bienveillance, la reconnaître en toute chose, saisir un instant de bonheur dans l'amour que l'on transmet rien qu'en donnant un sourire, serait trop nous demander!

La réussite semble être la clé de voûte de notre voyage sur terre, notre passeport pour quoi faire?

Pour souvent nous permettre de juger, oui je suis désolée mais moi je le vis ainsi et je vais vous l'expliquer!

Le plus grand mal de la vie c'est la façon dont nous nous comportons les uns avec les autres, or tout réside dans cette relation fondamentale que l'on construit avec les autres.

Notre venue ici est à l'origine même sous le signe des liens! D'ailleurs j'en veux pour preuve cette citation relevée chez mon amie Dounia-Joy, les humains vivent en trouvant refuge dans le coeur des uns et des autres!

Je l'aime cette phrase  parce que je sais combien on peut être malheureux et perdus pendant longtemps lorsque le refuge en question devient hostile fermant son coeur au nôtre.

Alors oui, moi je ne crois pas avoir réussi selon les critères de mes parents, ni même de la vie et surtout pas de la société, suis-je donc une apatride de la vie parce que mon entreprise a périclité et que je doive faire face à des intempéries?

Quand on se retrouve fort démunie c'est une drôle d'expérience, unique et inénarrable je vous le promets, tout un chacun se permet de vous dire haut et fort vos méfaits? De quoi? Lesquels? Comment? J'aurais donc fait du mal en arrêtant les frais? Oh!

Oui, la réussite se mesure non pas aux actes d'un être dans sa vie, comment il s'est comporté avec les siens et tous ceux qui ont croisé son chemin, non la réussite est un témoin de jauge d'une vie!

Cela me met dans une telle rebellion cette affaire de réussite ce matin, je vous le jure, je t'en donnerais moi de réussite, elle nourrit notre ego point!

La réussite d'une vie, si elle existe ne tient pas dans le nombre de nos comptes en banque possédés ni dans le nombre de langues pratiquées, ni même de combien de clients nous brassons et de zéro que contient notre chiffre d'affaire, si elle existe j'ai bien dit, c'est une toute autre histoire entre nous et nous....

Déjà qu'on n'ose pas regarder la vie en face parfois alors nous? 

C'est ce qui me plaît chez moi, ce qui va faire que je continue malgré tout, que j'ose me réveiller le matin et m'apprêter comme si quoi? Que je justifie d'un emploi rémunéré? Parce que oui, j'ai déjà travaillé en n'étant pas rémunérée comme beaucoup d'entrepreneurs n'est-ce pas? Dois-je donc me justifier en tout temps, avec mes parents, avec mes amis(vrais?), avec mes enfants, avec ma vie?

Ma réussite à moi s'arrête à ma façon de me voir me démener pour ne serait-ce seulement pouvoir continuer à vivre.

Non je n'ai pas à me justifier au nom d'une pseudo réussite créée de toute pièce par notre imagination et nourrie par notre ego, il y a des jours où croire en mon espèce est vraiment compliqué!

Pourquoi? Parce que la bienveillance est rarement mise en application sur la place!