...Ont été piégées par les forces obscures, un peu comme dans les Bisounours, vous vous souvenez de ce dessin animé dont on rigole encore aujourd'hui lorsque l'on dit d'un air entendu que c'est bon on ne vit pas dans le monde des Bisounours non plus hein, faut pas exagérer! Et bien moi parfois j'aurais carrément préféré, voilà!

Parce que ces dernières semaines j'ai eu la drôle de sensation, je vous jure, que mes belles pensées ainsi que par répercussion les couleurs de mon âme avaient été sabotées et recouvertes de gris foncé comme figées quoi, comme dans les Bisounours quand l'arc-en-ciel de Lumière est prise d'assaut par l'arc-en-ciel des Ténèbres !! Oui, alors que nous sommes au mois de décembre, un mois où ne règne que la magie de Noël qui éclabousse tout de ses pigments, leur donne de belles tonalités de rouge et de vert foncés, des couleurs que j'aime, leur parle de partage et d'amour, de joie et de rires!

Décembre pour moi c'est la folie des couleurs, un peu comme les piments de mon île, verts, rouges, jaunes et un je ne sais quoi qui me fait dire que décidément trop la chance vraiment de vivre ici, à la Réunion!

Décembre ce n'est pas le chocolat chaud puisque la chaleur est à son paroxysme en ce dernier mois de l'année mais bien au contraire l'ombre d'un flamboyant aux couleurs qui me transportent ou bien me téléportent à mon enfance! C'est la douceur d'un sorbet fondant, c'est le délice des letchis qui s'éclatent dans notre bouche, c'est lorsque tout ne devient plus que saveur!

Parce que oui Noël sous les tropiques, c'est un monde de saveurs inédites, ça va des douceurs les plus suaves aux piquants les plus mordants des mangues pimentées qui sont une de mes folies!

Mais cette année, il m'a fallu invoquer les esprits de Noël, il m'a fallu presque les emprisonner ici chez moi dans mon sapin que j'ai dû faire au plus vite pour ne pas laisser filer ces esprits que j'avais réussi à amadouer un matin alors que dans mon esprit à moi, les mots "trop tard" commençaient à se dessiner. Il m'a fallu conjurer le mauvais sort et me dégoter un ange absolument, une étoile aussi, oui cette année je l'ai bien senti le sapin semblait vouloir se parer des couleurs de mon âme!

Je suis arrivée à cette conclusion lorsque toute émerveillée encore d'avoir pu capturer ces fameux esprits pour que la magie de Noël soit, pour que les promesses de la nativité ne soient pas ternies, je me perds dans la contemplation de mon sapin et que je sens une douce quiétude m'envahir malgré le chaos dans mon âme qui perdure quelquefois et fait rejaillir sur ce sapin si magique puisque en lui se cache les esprits féériques de Noël, un peu des couleurs de cette âme, je les reconnais bien, je les vois se faufilant à travers les branches et se chevauchant entre les lumières et les boules.

Or, ma chère âme cette année s'est cachée sous du gris et sous une tonne de faux-semblant, sous des prétextes incroyables ayant pour noms impossible et rabat-joie, le tout saupoudré de désespoir à certaines heures, c'est vrai.

Simplement je n'ai pas encore dit mon dernier mot et je compte bien me rattraper puisque que je sens battre le coeur de mon sapin avec ses esprits de Noël bien cachés en lui, puisque tout est harmonie depuis que j'ai réussi l'exploit de lui donner vie, car oui parfois il en faut du courage pour vivre au rythme de la magie de Noël.