Aujourd'hui j'ai renoué avec le blogging, cette activité qui me passionne mais que j'ai pourtant désertée pour vivre à 100 à l'heure, pour parfois purger ma peine et pour ne plus m'écrire!

Oui il arrive parfois qu'on n'aie plus envie de s'écrire, ni envie de se dire des choses, ni même de parler, que la coupe est pleine et que les questions même se font rares tant on a plus de réponses de nulle part!

Cela m'est arrivé et j'ai attendu que l'envie me revienne, que le plaisir me tire à nouveau par la main mais cela ne venait pas pour cause d'existence décousue, alors j'ai dû raviver en moi le plaisir, la fierté, ces mots qui ne sont pas vains pour pouvoir à nouveau m'écrire, me redonner foi en moi, en mes mots, croire à nouveau en tous les possibles, me dire que oui j'ai un passé ici, que oui j'ai aimé me voir publiée ici, que oui je sais écrire aussi!

Rien n'est simple, mon humour me manque parfois à travers mes mots ici et je vois combien mon âme est si bien dépeinte à travers eux quand elle est triste ou qu'elle peine pour exister à travers l'être que je suis, mes mots sont si gris parfois que je préfère les fuir alors!

Or j'ai toujours dit que fuir n'est pas la solution, la vie aurait vite fait de me rattraper, aussi ai-je pris les devants et me revoilà, attendre m'est impossible, attend-on pour vivre et respirer à pleins poumons?Non! Dois-je n'écrire que le rire et la joie, que le bonheur?

Parfois il faut réapprendre à vibrer, à inviter la joie quand elle nous fuit, à aimer différemment pour mieux exister, changer ses repères pour se retrouver, ce que j'apprends pas à pas, je me donne le temps pour m'autoriser à souffrir aussi, à pleurer aussi parce que c'est fait pour, à être malheureuse aussi et me l'avouer!

Tout comme écrire ici m'est encore indispensable et profitable, devrais-je dire, sans m'obliger mais à mon rythme, apprendre à composer avec mon nouveau moi.

Ce nouveau moi qui parfois me fait peur, lorsque je laisse une distance aussi longue entre mes mots et moi et que je ne me reconnais plus dans ma façon d'être, parce que les changements de toute sorte me laissent comme qui dirait étrangère à celle que je suis.

Néanmoins depuis hier, à travers vos écrits, vos mots et tout votre vécu, je me suis laissé dire que j'avais de la chance de vivre une telle expérience, j'en connais qui n'ose pas bloguer, qui se disent pas vraiment faits pour cela, moi, j'ai osé écrire ici toutes mes folies, je ne peux le renier, tout est là, et j'ai pris plaisir à le faire!

J'ai la chance de pouvoir me relire, de disposer d'un espace avec de fidèles abonnées que je remercie d'ailleurs ici et en voyant tous les jours depuis 15 jours ma page sans nouvel article, je suis comme déçue, quand pourrais-je me lire à nouveau me suis-je dit, ou bien a dit Narcisse en moi!!

Je me préfère comme çà, un peu folle!

J'ai donc convoqué la gratitude, et elle est arrivée tout de suite pour me souffler le mot MERCI à vous tous d'abord et à moi aussi d'avoir su un jour dire combien ma vie voulait que je la raconte pour que je la comprenne un peu mieux et que mon âme soit éclairée sous un nouveau jour!

Alors à nous et que le rêve soit!