Oui, prendre soin de mon présent comme d'un précieux don qui ne m'est permis de vivre qu'une fois. En prendre soin comme une promesse d'espoir pour demain, pour que cette citation se réalise, celle qui dit que "hier n'est qu'un rêve et demain une vision. Mais que bien vécu, l'aujourd'hui fait de chaque hier un rêve de bonheur et de chaque demain, une vision d'espoir, prends donc bien soin d'aujourd'hui!"

Longtemps j'ai vécu mes journées ainsi, me délectant de menus faits, de petites choses, un séjour à la montagne, une sortie à la mer, une glace dégustée sur le port au hasard d'une promenade à deux ou à trois. Longtemps j'ai été lucide sur l'instant qui m'était accordé, comme une sorte de parenthèse enchantée qu'il me fallait savoir apprécier....Battre des mains et rire à gorge déployée, vivre au rythme de mes émotions, oui j'ai aimé vivre à leur rythme!

Donner libre cours à mes émotions, que ma spontanéité ait toujours son mot à dire et que mes sentiments soient les grands vainqueurs de ma vie quotidienne, qu'aucune entrave ne vienne jamais me dire d'être autrement! Que la liberté soit ma destinée et que mes choix en possèdent la saveur...Je l'ai vécu et ce fut divin pour celle que je suis et qui n'aime pas anticiper ni planifier, qui n'aime rien moins que l'impondérable et ....l'improbable! 

Mais cela n'est possible qu'avec le concours de la vie et tant qu'elle fut de mon côté, tout fut si simple et si fou que les uns et les autres se demandaient comment et par quel miracle j'avais obtenu cette autorisation de faire ce que bon me semblait!

Et puis un jour la vie a décidé que j'allais devoir réfréner mon impulsivité, mes envies du moment et faire taire mes folies. On dirait que parfois on doit apprendre l'autre face de nous, on dirait que toute notre vie tourne autour de cette ambivalence de nos sentiments pour nous. Oui pour moi, il s'agit de moi là, m'aimer telle que je suis, à la hauteur de mes attentes ou pas, la grande gageure de cette vie, je crois, je le crois pertinemment!

Cela m'a pris énormément d'années pour l'accepter, pour le comprendre et le vivre au jour le jour ...

Toutes mes plus grandes peurs et angoisses viennent de cette autre version de moi, cette version qui ne s'enthousiasme pas pour un rien, cette version qui me met en garde contre moi et ma spontanéité, celle qui veut que je me censure! Celle qui plait à ceux qui me veulent en cage! Celle qui a peur un peu, de tout! Mais surtout de la vie parce que...la douleur se cache derrière elle, la vie, et que dès le moment où on la rencontre un peu trop souvent on devient une autre tellement on a mal dedans parfois.

Cette autre moi là, a souffert de cela et aussi d'être emprisonnée et elle sait combien la liberté, si elle existe est une anguille qui lui glisse sans cesse entre les doigts! J'ai appris avec elle à ne plus prendre les chemins que je voulais, parce qu'on a beau l'écrire ici et là, on ne fait pas toujours pas ce qu'on le veut, on ne maîtrise pas tout non plus, une part de notre vie nous échappe sans arrêt et cela je le sais depuis si longtemps, depuis toute enfant je crois!

Qu'elle est longue la route! Le voyage dure si longtemps, jusqu'au bout, on est tout le temps sur la route dès l'instant où l'on apparait sur la scène de la vie en fait, on croit qu'on est ici pour réussir sa vie mais quoi? Que signifie réussir sa vie? Je crois que c'est à la fois compliqué et simple, qu'il suffit de s'aimer!

Qu'il suffit? Oui et non, s'aimer dans toutes les versions incroyables de la vie me semble parfois si ....imprévisible que si on m'avait dit hier que j'aurais dû m'apprivoiser en méfiante je ne l'aurais pas cru! Moi qui ne sais pas tenir mes émotions en laisse? Comment l'aurais-je cru? Et pour me protéger de quoi? La vie elle même, n'est-elle pas un risque?

Non je me préfère libre de laisser mes émotions me devancer parfois et de me retrouver le coeur en morceaux, mais j'ai dû composer avec l'autre moi, pour la connaître et apprendre d'elle le changement et ...l'inconnue que je suis aussi pour moi!

Alors oui pour avoir vécu sous l'influence de l'autre moi, pour l'avoir connue et apprivoisée et aimée je me dois de prendre soin de moi tout de suite là, dans le présent, c'est la seule chose qui m'appartienne pour de vrai aujourd'hui et maintenant!

Voilà ce que j'ai appris et retenu de moi pour l'instant à ce carrefour de la vie,  je crois.