Prends soin de toi, comme Salut à bientôt, je les entends souvent ces mots là et de plus en plus dans la vie de tous les jours, or il m'est arrivé de me demander si la personne qui les dit, le pensait vraiment, avec son coeur je veux dire!

Ces mots là ne sont pas communs, je les manipule avec précaution, ils me sont soufflés par mon intuition, mon intuition dont je reconnais la timidité dans mes propos, je parle très peu d'elle, ma fameuse intuition!  Pourtant elle est à l'origine de ma personnalité complexe si je puis dire et c'est elle aussi qui bien souvent me conduit à l'autre.

L'autre, qui en me confiant son témoignage de vie quelquefois, ou tout simplement mon ressenti en pensant fortement à lui m'invitera à lui dire, prends soin de toi.

Ce ne sont pas des mots creux, des mots pour dire mon empathie et Dieu sait que ma capacité à me mettre à la place de l'autre parfois me ferait prendre sa place carrément si je le pouvais, mais lorsque justement mes pouvoirs sont stoppés net par la vie de l'autre, je lui dis prends bien soin de toi. Enroule toi sur toi-même, comme dans un grand châle tout doux les soirs d'hiver, n'attends pas de l'autre qu'il devine tes envies et tes besoins, penche toi sur toi, seul avec toi et prends soin de toi en écoutant ton coeur te dire toute l'attention qu'il réclame de toi.

Comme l'enfant qui demeure en nous à jamais. Enroule toi sur toi, comme lui, à l'aube de sa vie foetale, au commencement de tout est l'enfant.  Comme lui qui guette ses parents, qui réclame leur regard, leur approbation pour vivre? Oui longtemps, on guette leur approbation, leur reconnaissance pour l'être que nous sommes censés représenter pour eux. Ai-je le droit de vivre ma vie à leurs yeux?

Tu es important ai-je envie d'insister pour étayer mes propos, pour toi, qui nous le dit cela? Qui me l'aurait dit à moi, que j'émets une lumière bien à moi, dont la couleur et les rayons portent et attirent? Ou encore repoussent et éloignent selon mes humeurs? 

Moi, je l'ai dit à ma cadette dans le week-end prends soin de toi, elle m'a inspiré intensément ces mots là. Jusqu'à aujourd'hui lorsque je pense à prendre soin de moi également, je repense à elle, à son visage quand je lui ai dit de faire attention à elle.

Où est-il écrit que l'autre viendra et prendra soin de nous? Qu'un être saura nous faire rire, nous prendre par la main pour partager avec nous une journée, je veux bien, courir et parler, parler, échanger jusqu'à plus d'heures, oui mais prendre soin de moi, me réchauffer si j'ai froid au nez, aux pieds, j'ai appris de ma vie que cela restait mon domaine. Depuis toute petite en fait, après que j'ai eu froid toute une matinée, je me suis certainement dit que demain, oui demain je m'en occuperais personnellement! Prendre soin de moi, me protéger et me chérir, renouveler ma promesse envers moi moi tout le temps que va durer mon voyage sur terre. Ne prendre que les risques que m'impose ma vie et non pas le dernier défi entre amis pour une gageure sans queue ni tête, savoir reconnaître mes limites comme une protection de moi pour moi, oui prendre soin de moi. 

C'est un tout,  c'est fondamental, c'est ne pas attendre que l'on vienne poser sur mes épaules la veste un peu trop grande qui me fera chaud au coeur, c'est m'en occuper personnellement, j'y tiens! Non pas que je sois prétentieuse ni même forte au delà de tout, mais prendre soin de moi est devenu ma priorité et j'y veille.

C'est aussi simple que cela.