Pendant le week-end j'ai eu une conversation avec....moi sur le fait que le sourire faisait partie de moi depuis toujours et ce, même dans les moments les plus difficiles de mon existence.

Cette conversation a débouché sur une constatation, à savoir que je ne me sens pour autant jamais obligée de sourire, mais que c'est une évidence chez moi, je suis née ainsi, sourire m'est instinctif je crois. Comme une armure qui n'en serait pas vraiment...Mon masque à moi, ma façon personnelle de garder éloignés mes désarrois et mon impuissance parfois.

Sourire pourtant me fait dire que vivre est si ardu parfois que sans ce miracle extraordinaire, oui à mes yeux il l'est, nous deviendrions fous! 

Ce n'est pas exagéré. Un sourire c'est un lien, une passerelle entre nous et les autres dont nous devrions abuser sans vergogne!

Souvent il m'arrive d'observer les gens, n'importe où, dans la rue, dans les grandes surfaces, chez le médecin, partout et je me dis que la plupart d'entre nous ne le possède pas, non pas qu'il ne leur soit pas possible de sourire, ce serait une première mais ils ne l'ont pas en bandoulière prêts à l'offrir à l'autre!

Moi, je vois la vie comme un fabuleux voyage, si fantasque que par moment on en perdrait la tête et dans ces moments là je sors mon sourire comme une arme providentielle! Ta dam!

Sans rire, que serais-je sans mon sourire?(sans jeu de mots!)

Depuis toute petite on le dit à ma chère maman, elle sourit tout le temps ou alors, elle bavarde mais alors quelle pie! hahaha! Moi, mon sourire en bandoulière et ma verve à toute épreuve, on a envie de s'éclater ici! Même quand ça ne va pas du tout, je le sors comme un joker, avec des trémolos dans la voix mais qu'il efface promptement pour briller tout seul tel une star.

Mon sourire se la joue en solo, il oublie qu'il joue d'ailleurs, que moi parfois j'entends pleurer mon coeur alors qu'il parade fièrement assurant un show que je ne lui ai pas commandé! Il ne se sent obligé de rien, il est! Il se donne pour peu qu'on s'adresse à lui, je le reconnais, l'ébauche de sourire d'une personne un matin, et je le sens prêt à plus que s'esquisser, à s'étirer plutôt, sans arrière pensée aucune! Et souvent j'avoue que je dois le reprendre en main mentalement voire le brider pour ne pas qu'il laisse penser que bon, je souris à tout le monde quoi!? Parce que lui il ne pense pas, il vit presque sans que je le sente...

Mais en vrai, ça me coûte quoi de le laisser s'épanouir?

Peu importe la personne en difficulté qui cherche mon regard, mon sourire se pointe en avant toute pour dédramatiser toute gêne de la situation incongrue et rendre plus facile l'échange et rien que pour ça, j'aime me dire que je possède toute la richesse du monde dans ce sourire!

Et de toute façon, sourire me rend plus ....belle?

Le mot n'est pas tout à fait approprié mais oui un sourire apprête une personne, il lui donne un attrait particulier, un supplément d'âme, voilà, j'ai trouvé, un supplément d'âme.

Dirais-je, oserais-je me dire que si le rire est la musique de mon âme, mon sourire en est sa mélodie? Ok, je m'égare quelque peu mais je touche du doigt la grâce que peut engendrer un sourire que l'on me tend...

Et moi même? Si je suis honnête avec moi, je me dis que je souris à la vie pour qu'elle me sourie en retour, quoi que je vive certains jours.