Partout où je vais actuellement je tombe sur une affiche sur laquelle il est écrit: Transcender la peur. 

Transcender sa peur et la dissoudre en l'affrontant, voilà comment je traduis cette affiche qui me poursuit. 

J'ai toujours su reconnaître les signes de la vie et cette affiche ne diffère en rien de ma façon d'appréhender ma vie, dès l'instant où je croise pertinemment certains mots, je sais par expérience qu'ils me parlent avec insistance de ma vie actuelle et de ce que je vis.

Transcender ma peur, me dis-je comme un Mantra, oui mais encore?

Nos peurs sont la cause de tous nos problèmes, de presque toutes nos tensions et donc de presque tous nos échecs.

Nous avons tous peur de quelque chose sur cette terre, dès l'instant où l'on commence à saisir le sens des mots adaptés à une situation quelconque, on a peur de ce qu'on ne connaît pas ou ce qu'on ne comprend pas, comme la peur de la nuit, la peur des animaux, la peur de la mort, la peur de l'eau lorsqu'on est enfant puis plus tard, la peur de ne pas être aimé, de vieillir, de s'abandonner ou d'être influencé par l'autre, la peur des différences de l'autre, la peur de l'insécurité matérielle vient compléter la liste déjà longue et non exhaustive de nos peurs.

Qui suis-je lorsque je suis sous leur influence??

Toute autre, absolument!

Moi mes peurs ne font pas forcément partie de cette liste, même si un jour ou l'autre elles en ont fait partie, je les ai effacées au fil de mes existences oui je le crois, au fil de mes vies, ne sommes-nous pas la somme de nos passés? Peu importe ce que je crois je les ai convoquées, affrontées, annihilées en les regardant en face mais pas toute seule, jamais toute seule, toujours j'ai puisé mes forces dans le questionnement intérieur, dans un long dialogue avec mon coeur, je l'ai entendu me dire en se servant de mes lectures, qu'il me fallait respirer, respirer en retenant mon souffle comme si mes vies d'avant me demandaient de faire une halte puis de relâcher doucement un peu, en retenant encore, relâcher à nouveau, relâcher et enfin respirer!!

Respirer c'est me connecter à un jardin invisible où batifolent mes guides et mes absents, ceux qui savent et qui m'apprennent à renouveler mon énergie.

Oui j'ai agi ainsi il y a quelques années de cela, mais voilà qu'aujourd'hui je suis confrontée à bien d'autres peurs, plus affolantes selon moi, mais tout est relatif, des peurs réelles celles là, qui ne m'empêchent pas de respirer et pour lesquelles les exercices de respirations ne peuvent rien, ou du moins si mais je les ignore jusqu'à présent!

Ou du moins,  je viens de savoir que je les ignore et que je ne fais pas appel à eux comme éléments de guérison.

La peur ravive chez moi un certain instinct de survie qui me chuchote qu'il me faut l' affronter, ne pas vouloir descendre du train pour fuir telle une voleuse, je déteste fuir!!

Il me faut laisser la peur me submerger, un peu comme si je touchais le fond pour mieux remonter, maintenant que je me suis assurée que le fond existe bien!

Voilà comment je transcende ma peur, ensuite je laisse le danger arriver, je me sens prête, la peur se retire peu à peu, sans toutefois disparaître, parfois il n'est pas bon de vouloir provoquer la vie......pour ce qui me concerne en tout cas!